Pour un jour de plus, Mitch Albom

Publié le par Serena

Salut tout le monde,

 

J’ai terminé récemment la lecture du livre Pour un jour de plus, de Mitch Albom et j’avais très envie de vous en parler.

 

° Les informations techniques :

- Titre : Pour un jour de plus.

- Auteur du livre : Mitch ALBOM.

- Edition : POCKET.

- Genre : contemporain.

- Nombre de pages : 288 pages.

- Date de publication : janvier 2008.  

 

° L’histoire (quatrième de couverture) :

«En grandissant, tous les enfants ont, plus d’une fois, blessé leurs parents. Par fierté, par bêtise ou par maladresse, ils les ont désavoués, repoussés, ignorés. Et Charley n’a pas échappé à la règle. Pourtant son adolescence semble aujourd’hui bien loin… La cinquantaine, alcoolique et dépressif, cet ancien joueur de baseball au bout du rouleau a décidé d’en finir.

Un grand saut dans le vide… et voilà qu’il se réveille dans la villa de son enfance, sa mère – pourtant décédée – à ses côtés. Plutôt que de chercher une explication, Charley profite de cette occasion unique, de ce jour de plus, pour enfin revenir sur ses erreurs de jeunesse et accorder à sa mère l’amour qu’il n’avait jamais su lui donner…».

 

9782266170895FS

Crédits photo.


° Mon avis :

Je ne connaissais pas du tout cet auteur avant de lire ce livre mais le résumé m’a semblé pas mal du tout [merci à Yara pour cette découverte].

 

L’essentiel est dit dans le résumé. Ce livre relate en effet une partie de l’existence de Charley. Il est devenu alcoolique et dépressif au fil du temps.

Pourquoi ? Peut-être parce que sa vie n’a pas pris le tournant qu’il aurait souhaité.

Il n’a pas réussi à maintenir des liens avec les êtres chers à son cœur et il ne voit plus d’autre issue que de tenter de mettre fin à ses jours.

 

C’est un passage assez douloureux à lire et j’ai ressenti, je crois, tout le désarroi du personnage de Charley.

 

Pourtant, Charley est finalement «assez chanceux», parce qu’en tentant d’en finir, il s’avère que Charley retrouve sa mère pour une journée. En d’autres termes, il passe une journée de plus avec sa mère, alors que celle-ci n’est plus de ce monde.

Et c’est là que j’ai totalement adhéré ! Qui n’a jamais rêvé de passer ne serait-ce qu’une journée de plus avec des êtres chers mais disparus ?

En tout cas, me concernant, c’est une idée qui me parle et qui me touche énormément.

J’ai été vraiment très touchée par le personnage de Charley que j’ai trouvé très réussi.

 

J’ai été sensible à pas mal de phrases dans ce livre et notamment certaines phrases sur les relations mères-enfants :

- «Les mères entretiennent certaines illusions à propos de leurs enfants, et l’une d’elles était que je m’aimais bien, puisqu’elle m’aimait bien» (Page 14).

- «Et donc, a-t-elle ajouté en se détachant, maintenant tu sais à quel point tu as pu être désiré, Charley. Les enfants l’oublient parfois. Ils se voient comme un fardeau au lieu de se voir comme un vœu exaucé» (Page 84).

- «J’ai reconnu dans son expression toute la force de la sollicitude maternelle. Et à ce moment précis, je me suis rendu compte que quand on regarde sa mère, on regarde l’amour le plus pur qu’il y ait au monde» (Page 190).

 

Ainsi, les relations entre Charley et sa mère sont très belles et très touchantes.

En effet, en retrouvant sa mère, Charley va revivre de nombreux souvenirs et il va se rendre compte de ses erreurs. Ce n’est pas évident, mais pourtant il parviendra davantage à évoluer grâce à cette prise de conscience.

 

De plus, sa mère lui apporte son aide – précieuse - également.

Charley ne parvenait pas à se remettre de son décès et culpabilisait beaucoup.

Il pourra ainsi, grâce à cette journée de plus, parler réellement avec sa mère et tenter d’entretenir avec elle une relation harmonieuse, dont il avait tant rêvé.

 

Ce livre est aussi truffé de superbes réflexions sur la famille. En voici quelques unes que je trouve particulièrement belles :

- «Toute famille qui se respecte vit avec ses fantômes» (Page 8).

- «J’espère que vous n’aurez jamais à entendre ces mots» […] «Ils sont différents des autres mots, trop énormes pour trouver leur place dans vos oreilles […]»  (Page 188).

- «Tu as une famille, Charley. Pour le meilleur ou pour le pire. Tu as une famille. Tu ne peux pas l’échanger. Tu ne peux pas l’améliorer. Tu ne peux pas lui mentir» (Page 199).

 

Tout au long du roman, le lecteur se rend compte que Charley évolue. Peu à peu, il retrouve goût à la vie. Il réfléchit beaucoup sur lui-même et il souhaite devenir «meilleur» : «Il y a de nombreuses choses dans ma vie que j’aimerais pouvoir reprendre» (Page 201).

Il ne veut plus faire de mal autour de lui et il aimerait réparer ses erreurs pour pouvoir de nouveau tisser des liens avec les membres de sa famille.

 

Franchement, ce livre est une vraie petite merveille !

Il est très prenant et je n’ai pas pu décrocher de ma lecture tant j’ai été captivée !

J’ai été bien sûr très touchée par la thématique du livre, mais pas que : en effet, les réflexions sur la vie, les erreurs que nous pouvons commettre au fil du temps, les relations avec des membres de sa famille, ont vraiment su me faire réfléchir et m’intéresser au plus haut point.

 

Je vais terminer cette chronique avec une citation que je trouve merveilleuse. J’espère qu’elle vous touchera autant que moi :

«Je me sentais honteux à présent d’avoir tenté de me suicider. La vie est un bien tellement précieux.

Je n’avais personne à qui parler pour m’aider à sortir du désespoir, ce qui était regrettable. Il faut avoir des proches. Et qu’ils aient accès à votre cœur» (Page 209).

 

En bref, je vous recommande vivement la lecture de ce roman qui est vraiment magnifique !

 

~~ Et vous, avez-vous lu ce livre ?

~~ Si oui, qu’en avez-vous pensé ?

~~ Si non, pourrait-il vous plaire ?

~~ Connaissiez-vous cet auteur ?

~~ Si vous pouviez passer une journée de plus avec une personne partie trop tôt, que lui diriez-vous ?

 

Je vous souhaite une bonne journée, merci de me suivre ! 

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publié dans Lecture

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ehlekctra 27/01/2012 22:55


Oui ce livre pourrait me plaire :)

tanagr 25/01/2012 17:20


Coucou, je n'ai pas lu ce livre et je ne connais pas cet auteur, mais je te remercie pour ton avis, je le note au cas ou je le trouverai.


La citation  est vraiment très touchante.


Bisous